mercredi 3 avril 2013

fraîcheur printanière

Un mercredi particulier. 

Des parents contents, surtout les mamans.

Programmer un déjeuner avec une collègue de l'école voisine. 
Avoir le coeur serré à l'écoute de ce que son équipe lui fait vivre. 
Ne pas être certaine d'avoir les mots qui soulagent.

Trouver un peu de légèreté malgré tout.


Et ce soir, s'étonner de cette promesse de printemps. 
18h  mais un soleil frais encore haut dans le ciel. 

J'aime l'heure d'été.


5 commentaires:

flo a dit…

De jolis mots pour des maux quotidiens...
Du soleil dans le ciel... une belle luminosité d'été qui s'annonce:
un bon programme pour retrouver le sourire!
bonne journée à toi Margot
:)

C. PéhO a dit…

C'est difficile d'entendre la douleur des gens, et de se sentir incapable de la soulager. Pourtant, écouter, simplement, sans essayer de comprendre ni de trouver des solutions, juste être là pour l'autre, est fondamental et a un effet bien plus grand qu'on ne le croît... Bon week-end.

Daphnénuphar a dit…

Mais enfin, quand est ce qu'il va arriver ce printemps? Il fait froid, non? Mais c'est vrai que l'heure d'été, c'est dure, mais c'est trop bien : on peut aller dans le jardin voir si ça pousse une peu en rentrant du boulot...

EILINE PARIS a dit…

Une petite poule violette...! il pleut, il pleut, bergère...! J'aime aussi l'heure d'été, meme s'il fait toujours aussi gris à Paris...!

Bibi a dit…

je déteste l'heure d'été...je mets toujours des mois à retrouver mes marques...la salle impression que les journées vont encore plus vite...bref je suis une fille de l'hiver!
moi l'inspectrice est venue avant les vacances de Pâques...ouf!
bon courage dans ton beau mais pas toujours facile métier!